Slovaquie : Retour en force de Robert Fico, un coup de théâtre politique

election en slovaquie style photographie princip 1 0 4963

Sommaire

La politique slovaque est en plein chambardement. Le retour sur la scène de l’ancien Premier ministre populiste Robert Fico, en plein contexte de troubles politiques intĂ©rieurs, fait des vagues. Ces Ă©lections lĂ©gislatives, vraisemblablement les plus mouvementĂ©es de ces dernières annĂ©es, s’annoncent comme un tournant dĂ©cisif pour la Slovaquie.

Troubles politiques et instabilité gouvernementale

Depuis deux ans, la Slovaquie vit au rythme des secousses politiques. La coalition gouvernementale peine Ă  rester stable, illustrant ainsi une crise profonde. Et pour cause, depuis le dĂ©part de Robert Fico en 2018, la situation n’a fait que se dĂ©tĂ©riorer.

Fico avait dĂ» dĂ©missionner suite Ă  des manifestations monstres dans les rues de Bratislava. Des milliers de Slovaques avaient alors criĂ© leur colère après l’assassinat du journaliste Yann Kuciak. Un drame qui avait mis en lumière la corruption rampante dans le pays, un mal que Fico n’a pas su enrayer durant son mandat.

La situation actuelle témoigne donc de la difficulté de maintenir une coalition solide et stable après son départ. Avec une majorité parlementaire précaire, le pays semble plus divisé que jamais.

Robert Fico : un come-back en fanfare

Alors que le pays est secoué par ces troubles, Robert Fico semble bien décidé à faire son grand retour sur la scène politique européenne. Un come-back surprenant qui soulève de nombreuses inquiétudes parmi ses partenaires européens.

Pour cette campagne, il adopte une rhĂ©torique favorable au Kremlin, ce qui n’est pas sans causer de remous. Il demande la fin de la guerre, rĂ©clame la levĂ©e des sanctions europĂ©ennes et promet mĂŞme de ne pas arrĂŞter Vladimir Poutine s’il venait Ă  se rendre en Slovaquie. Des prises de position audacieuses qui, sans nul doute, marquent un tournant dans la politique slovaque.

Article complĂ©mentaire   Fusillade Ă  Marseille : Une nuit d'horreur dans le quartier des Chutes-Lavie

Un scrutin Ă  haut risque

Ce contexte tendu fait de ces Ă©lections lĂ©gislatives un scrutin Ă  haut risque pour l’Union europĂ©enne. Les 150 sièges de la Chambre des dĂ©putĂ©s slovaque sont en jeu, et la formation de coalitions gouvernementales est attendue avec impatience et anxiĂ©tĂ©.

En Slovaquie, la formation de ces coalitions est souvent vĂ©cue comme une vĂ©ritable gageure. Avec pas moins de 15 Ă  17 partis susceptibles d’ĂŞtre reprĂ©sentĂ©s après les Ă©lections, la tâche s’annonce ardue.

Ces Ă©lections lĂ©gislatives sont donc un vĂ©ritable point d’orgue dans un contexte politique chaotique. Pour le pays, c’est l’occasion de redĂ©finir son avenir politique, alors que pour l’Europe, c’est un moment charnière qui pourrait redessiner la carte politique du continent.

En conclusion : un contexte politique en Ă©bullition

En somme, ces Ă©lections lĂ©gislatives en Slovaquie s’inscrivent dans une situation politique complexe, entre instabilitĂ© gouvernementale et retour surprenant de Robert Fico. Le pays, en pleine Ă©bullition, est Ă  un tournant de son histoire.

Le retour de Fico, avec son discours pro-kremlin, jette un voile d’incertitude sur l’avenir politique de la Slovaquie. Alors que les partenaires europĂ©ens du pays observent avec inquiĂ©tude l’Ă©volution de la situation, il est certain que le rĂ©sultat de ces Ă©lections sera suivi de très près.

Dans ce contexte, la Slovaquie est plus que jamais au centre des dĂ©bats et des prĂ©occupations. Ces Ă©lections, vĂ©ritable thermomètre de la santĂ© politique du pays, promettent d’ĂŞtre passionnantes.

Retour en haut