S’Ă©manciper du joug du QI: l’intelligence est-elle vraiment chiffrable?

s emanciper du joug du qi l intelligence

Sommaire

Il est indĂ©niable que le QI, ou quotient intellectuel, a pris une place prĂ©pondĂ©rante dans notre sociĂ©tĂ©. Il est couramment invoquĂ© pour dĂ©terminer la capacitĂ© intellectuelle d’un individu, voire pour expliquer ses rĂ©ussites ou ses Ă©checs. Mais qu’en est-il vraiment? Éclairons cette question complexe qui, Ă  travers l’Histoire, montre un visage sombre de notre quĂŞte de comprendre l’intelligence.

L’origine du QI: une histoire troublĂ©e

Les prĂ©occupations pour comprendre l’intelligence et nos diffĂ©rences de performances ne datent pas d’hier. DĂ©jĂ  au 19e siècle, les chercheurs se questionnaient : comment expliquer que les hommes seraient plus intelligents que les femmes? Les techniques d’Ă©poque pour trouver une rĂ©ponse valable Ă©taient pour le moins curieuses, comme la cĂ©phalomĂ©trie, c’est-Ă -dire le calcul de la circonfĂ©rence du crâne. Selon cette thĂ©orie, les hommes blancs auraient une circonfĂ©rence crânienne lĂ©gèrement supĂ©rieure, ce qui justifierait leur prĂ©tendue supĂ©rioritĂ© intellectuelle. Cette technique a, bien entendu, Ă©tĂ© rĂ©futĂ©e.

Cependant, le 20e siècle a vu l’avènement des tests de QI, qui ont Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©s par un psychologue français. Son but n’Ă©tait pas malsain : il souhaitait identifier les enfants nĂ©cessitant un soutien particulier pour rĂ©ussir Ă  l’Ă©cole. Il n’a jamais prĂ©tendu que ces tests mesuraient l’intelligence dans toute sa complexitĂ©, ni que le chiffre obtenu Ă©tait un facteur immuable.

Malheureusement, ces tests ont Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©s par des courants de pensĂ©e moins bienveillants, comme les idĂ©ologies nazies qui les ont utilisĂ© pour justifier l’infĂ©rioritĂ© de certaines ethnies, ou des politiques de stĂ©rilisation forcĂ©e pour crĂ©er une sociĂ©tĂ© composĂ©e uniquement de personnes « intelligentes ».

L’intelligence : un concept Ă©volutif

L’intelligence n’est pas un trait fixe. Il est maintenant reconnu que nous avons, en tant qu’espèce, gagnĂ© 30 points de QI en un siècle. Cette augmentation est liĂ©e Ă  une meilleure nutrition, une exposition accrue au raisonnement abstrait et Ă  une rĂ©duction de la pollution et de la malnutrition.

Article complĂ©mentaire   Rencontre avec l'incomprĂ©hensible Poisson Lune

Cependant, la dĂ©finition mĂŞme de l’intelligence est sujette Ă  dĂ©bat. Il est important de prĂ©ciser que cette notion est fortement connotĂ©e culturellement et historiquement. Par exemple, en Occident, l’intelligence est souvent associĂ©e Ă  la capacitĂ© de penser rapidement. Mais d’autres cultures valorisent les interactions sociales, la pensĂ©e divergente et la capacitĂ© Ă  sortir de soi, des aspects que les tests de QI ne mesurent pas.

Le QI : un outil Ă  double tranchant

Il serait tentant de rejeter complètement les tests de QI au vu de leur histoire trouble et de leur incapacitĂ© Ă  mesurer l’intelligence dans toute sa complexitĂ©. Toutefois, ces tests ont encore une certaine utilitĂ©, notamment pour identifier les enfants nĂ©cessitant un soutien particulier Ă  l’Ă©cole.

Cependant, il est crucial de ne pas tomber dans le piège de la fĂ©tichisation du QI. Poster fièrement son score de QI sur Instagram ne fait que perpĂ©tuer l’idĂ©e que l’intelligence est un chiffre, une caractĂ©ristique immuable qui dĂ©termine notre valeur en tant qu’individu. Or, l’intelligence est bien plus que cela. Elle est la capacitĂ© Ă  changer, Ă  s’adapter, Ă  interagir avec les autres et Ă  penser de manière divergente.

Alors, chers lecteurs, ne vous laissez pas enfermer dans une case par un test de QI. L’intelligence est un concept complexe et en constante Ă©volution. Et surtout, si vous ĂŞtes rĂ©ellement intelligent, n’en faites pas Ă©talage sur les rĂ©seaux sociaux. Cela ne ferait que vous rendre… moins intelligent.

Et gardez en tĂŞte que, comme l’a si bien dit Albert Einstein : « Tout le monde est un gĂ©nie. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacitĂ© Ă  grimper Ă  un arbre, il passera sa vie Ă  croire qu’il est stupide ».

Retour en haut