PlayStation en pleine transition : Jim Ryan se retire et Counter Strike 2 débarque sur Steam

playstation en pleine transition style image prin 1 0 4828

Sommaire

Il y a des jours oĂą l’actualitĂ© du monde du jeu vidĂ©o est si dense qu’il est difficile de savoir par oĂą commencer. Alors, accrochez-vous, parce que le jeudi 28 septembre a Ă©tĂ© un vĂ©ritable tourbillon. Au programme ? Le grand retour de Counter Strike avec sa nouvelle version gratuite sur Steam, une dĂ©mission surprise chez PlayStation et Netflix qui annonce un feu d’artifice de nouvelles sĂ©ries.

Counter Strike 2 fait un retour explosif

D’abord, parlons de l’Ă©norme nouvelle qui a secouĂ© la sphère des gamers : Counter Strike 2 est finalement lĂ , et c’est gratuit ! AnnoncĂ© depuis des mois, CS2 a Ă©tĂ© dĂ©voilĂ© sur Steam après quelques heures de mise hors ligne des serveurs de CS:GO. Vous vous rappelez de l’Ă©moi que cette nouvelle avait suscitĂ© la semaine dernière ? Eh bien, que les fans se rassurent, le nouveau jeu est Ă  la hauteur des attentes.

CS2 a bĂ©nĂ©ficiĂ© de nombreuses phases de test avant sa sortie, ce qui lui a permis d’affiner son gameplay pour succĂ©der dignement Ă  CS:GO. On ne parle pas seulement d’un upgrade graphique (bien que celui-ci soit notable), mais aussi d’une vĂ©ritable rĂ©volution technique. Les maps iconiques comme Nuke ou Dust 2 ont Ă©tĂ© refondues, et les fumigènes sont dĂ©sormais dynamiques, rĂ©agissant Ă  l’environnement comme l’Ă©clairage ou les explosions.

La grande nouveautĂ© de CS2, c’est l’abandon du tick rate au profit du subtique, offrant une mise Ă  jour constante des donnĂ©es et donc une meilleure rĂ©activitĂ©. Les joueurs peuvent dĂ©sormais se faire rembourser les armes achetĂ©es avant la fin de la pĂ©riode d’achat, et comme sur CS:GO, il est possible d’acquĂ©rir le statut prime pour 15 € afin de jouer uniquement avec d’autres joueurs prime. Bref, le patron du FPS compĂ©titif est de retour, et il compte bien reprendre son trĂ´ne.

Article complĂ©mentaire   Le clonage vocal : le futur de la technologie est chez ElevenLabs

Changement de cap chez PlayStation

Cependant, pendant que les fans de Counter Strike cĂ©lĂ©braient le retour de leur jeu favori, une autre nouvelle a fait l’effet d’une bombe : Jim Ryan, patron emblĂ©matique de Sony Interactive Entertainment (la branche PlayStation de Sony), a annoncĂ© sa dĂ©mission. Après 30 ans passĂ©s dans l’entreprise, dont quatre Ă  la tĂŞte de PlayStation, Jim Ryan se retire, citant des difficultĂ©s Ă  concilier sa vie professionnelle aux États-Unis avec sa vie personnelle en Europe.

Si on ne peut qu’admirer la dĂ©cision de Jim Ryan, son dĂ©part soulève de nombreuses questions quant Ă  l’avenir de PlayStation. Sous son règne, la marque a connu des hauts et des bas : si le lancement de la PS5 pendant la pĂ©riode Covid a Ă©tĂ© un succès, l’augmentation des prix des jeux et de l’abonnement au PlayStation Network a suscitĂ© de vives critiques.

C’est Hiroki Totoki, actuellement prĂ©sident et directeur d’exploitation et des finances de Sony Group Corporation, qui succèdera Ă  Jim Ryan dès octobre. Seul l’avenir nous dira si cette transition sera l’occasion pour PlayStation de prendre un nouveau dĂ©part, ou si elle marquera le dĂ©but d’une pĂ©riode d’incertitude pour la marque.

Netflix se lance dans l’animation

Enfin, terminons sur une note plus lĂ©gère avec Netflix qui a dĂ©voilĂ© une pluie d’annonces lors de son premier showcase virtuel, le « Drop Zone One ». Si vous ĂŞtes fans de jeux vidĂ©o et de sĂ©ries animĂ©es, vous allez ĂŞtre servis !

Parmi les annonces les plus marquantes, on retiendra le teaser de l’animĂ© Devil May Cry, produit en collaboration avec Capcom, ainsi que celui de Tomb Raider: The Legend of Lara Croft, qui reprendra l’histoire du reboot de Crystal Dynamics. Il y a Ă©galement eu des nouvelles de Captain Laserhawk, l’animĂ© basĂ© sur Far Cry Blood Dragon, et de Scott Pilgrim Takes Off, qui a mĂŞme obtenu une date de sortie : le 17 novembre prochain.

Article complĂ©mentaire   L'accord entre Microsoft et Sony : la saga de Call of Duty continue sur Playstation

Ces annonces confirment l’ambition de Netflix de s’imposer comme un acteur majeur de l’animation, en s’associant avec des licences de jeux vidĂ©o populaires. Et si on en croit la qualitĂ© des teasers prĂ©sentĂ©s, on ne peut qu’ĂŞtre impatients de voir le rĂ©sultat.

En conclusion, le jeudi 28 septembre a Ă©tĂ© une journĂ©e riche en Ă©motions pour les amateurs de jeux vidĂ©o. Entre le retour de Counter Strike, le dĂ©part de Jim Ryan et les annonces de Netflix, on peut dire que l’automne s’annonce mouvementĂ© dans le monde du gaming. Reste Ă  voir maintenant comment ces changements vont impacter l’industrie dans les mois Ă  venir. Mais une chose est sĂ»re : on ne risque pas de s’ennuyer.

Retour en haut