Manœuvres militaires chinoises autour de Taïwan dénoncées par Taipei

Sommaire

Mis Ă  jour hier Ă  23h39

Cette semaine, Pékin a qualifié le discours d’investiture prononcé par Lai Ching-te de « aveu de l’indépendance de Taïwan » et a menacé de représailles. La Chine considère Taïwan comme une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à réunifier depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949. Les exercices militaires chinois ont débuté jeudi à 7h45 (heure locale) et doivent durer jusqu’à vendredi inclus, a indiqué Li Xi, porte-parole du théâtre Est de l’armée chinoise. Ces manœuvres se déroulent dans le détroit de Taïwan ainsi que dans des zones autour des îles de Kinmen, Matsu, Wuqiu et Dongyin, situées à proximité immédiate de la côte est chinoise.

Le président de Taïwan Lai Ching-te

Contexte historique et politique

La relation entre la Chine et TaĂŻwan est marquĂ©e par une longue histoire de tensions et de conflits. La Chine considère TaĂŻwan comme une province rebelle depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949, lorsque les nationalistes chinois, dĂ©faits par les communistes, se sont rĂ©fugiĂ©s sur l’Ă®le. Depuis lors, PĂ©kin n’a jamais renoncĂ© Ă  rĂ©unifier TaĂŻwan avec le continent, par la force si nĂ©cessaire.

Les récentes manœuvres militaires autour de Taïwan sont une réponse directe au discours d’investiture de Lai Ching-te, dans lequel Pékin a vu une déclaration d’indépendance. En qualifiant ces exercices de « punition sévère » pour les actes séparatistes, la Chine envoie un message clair tant à Taïpei qu’aux forces extérieures impliquées.

Déroulement des manœuvres militaires

Les manĹ“uvres, baptisĂ©es « Joint Sword-2024A », impliquent l’armĂ©e de terre, la marine, l’armĂ©e de l’air et l’unitĂ© des fusĂ©es. L’objectif annoncĂ© est de tester les capacitĂ©s de combat rĂ©elles conjointes des forces, avec des exercices incluant la prise de contrĂ´le de l’ensemble du champ de bataille et des frappes de prĂ©cision sur des cibles clĂ©s. Ces manĹ“uvres se dĂ©roulent non seulement autour de TaĂŻwan mais Ă©galement près des Ă®les de Kinmen, Matsu, Wuqiu et Dongyin, situĂ©es Ă  proximitĂ© de la cĂ´te est chinoise.

Article complĂ©mentaire   Dominique Schelcher de Système U nient tout dĂ©tournement de la loi dans le contexte agricole

La tĂ©lĂ©vision d’État chinoise CCTV a publiĂ© une carte montrant les neuf zones oĂą se dĂ©roulent les exercices militaires, avec certains points situĂ©s Ă  moins de 50 kilomètres des cĂ´tes taĂŻwanaises.

RĂ©actions de TaĂŻwan

Face à ces manœuvres, le ministère taïwanais de la Défense a fermement condamné ces actions, les qualifiant de « provocations et actions irrationnelles ». Taïwan a déployé des forces maritimes, aériennes et terrestres en réponse pour défendre la liberté, la démocratie et la souveraineté de l’île. Les garde-côtes taïwanais ont également mobilisé leur flotte pour défendre fermement la souveraineté et la sécurité de l’île.

Lors de son investiture, Lai Ching-te a promis de défendre la démocratie face aux menaces chinoises et a appelé Pékin à cesser ses intimidations politiques et militaires. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a réagi en qualifiant les séparatistes taïwanais de « traîtres » et en affirmant que la trahison de Lai Ching-te envers sa nation et ses ancêtres est honteuse.

Implications internationales

Ces manœuvres militaires s’inscrivent dans un contexte plus large de tensions entre la Chine et les États-Unis, principal allié de Taïwan. Cette semaine, la Chine a sanctionné plusieurs entreprises américaines en réponse à la vente d’armes par les États-Unis à Taïwan. Depuis l’arrivée au pouvoir de Tsai Ing-wen en 2016, les relations entre Taïwan et les États-Unis se sont renforcées, ce qui irrite profondément Pékin.

Les précédents exercices militaires chinois d’ampleur autour de Taïwan avaient eu lieu en août 2023, en réaction à une visite de Lai Ching-te aux États-Unis. En août 2022, Pékin avait également lancé des manœuvres d’envergure après une visite de Nancy Pelosi, alors présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, sur l’île.

Article complĂ©mentaire   Jeunes Cadres Dynamiques : Faut-il Viser les Hautes ResponsabilitĂ©s avant 35 ans ?

Conséquences économiques potentielles

Un conflit ouvert dans le dĂ©troit de TaĂŻwan aurait des consĂ©quences dĂ©vastatrices pour l’économie mondiale. Plus de 50 % des conteneurs transportĂ©s dans le monde transitent par ce dĂ©troit, et l’Ă®le produit 70 % des semi-conducteurs de la planète. Une escalade militaire pourrait donc perturber gravement les chaĂ®nes d’approvisionnement globales et entraĂ®ner des rĂ©percussions Ă©conomiques majeures.

Conclusion : Un avenir incertain

Les manœuvres militaires chinoises autour de Taïwan et les réactions de part et d’autre montrent que les tensions dans la région sont loin de s’apaiser. La situation reste précaire, avec des implications potentiellement graves pour la stabilité régionale et mondiale. Les actions de la Chine sont perçues comme une tentative de démonstration de force, tandis que Taïwan continue de se préparer à défendre sa souveraineté. Seul l’avenir dira si ces manœuvres conduiront à une confrontation directe ou si la diplomatie pourra encore jouer son rôle pour éviter le pire.

Retour en haut