Malgré des résultats supérieurs aux attentes, Intel publie des prévisions décevantes

Sommaire

Les marchés financiers américains ont fermé sur une note de prudence, avec des indices futurs affichant des mouvements mineurs dans différentes directions. Pendant ce temps, une annonce retentit dans l’univers de la technologie ; Intel, la plus grande entreprise de semi-conducteurs au monde, a vu son action chuter de plus de 11% vendredi dernier. Cette baisse fait suite à la publication des prévisions pour le premier trimestre de 2024, qui n’ont pas atteint les attentes des analystes malgré des résultats trimestriels qui ont surpassé les estimations de Wall Street.

Décryptage des résultats d’Intel

Intel a récemment révélé des performances financières qui ont agréablement surpris, avec des bénéfices GAAP de 2,669 millions de dollars, ou 63 cents par action, contre une perte de 664 millions de dollars, soit une perte de 16 cents par action, à la même période l’année précédente. L’amélioration notable est principalement due à une augmentation des revenus et à une réduction des dépenses d’exploitation.

Quant aux bénéfices non-GAAP, la société a affiché 2,303 millions de dollars, ou 54 cents par action, par rapport à 635 millions de dollars, ou 15 cents par action, l’année précédente, devançant les estimations de consensus qui tablaient sur 10 cents de moins.

Les revenus GAAP du trimestre rapporté ont été de 15,406 millions de dollars, en hausse par rapport aux 14,042 millions de dollars de l’année précédente. Les revenus trimestriels ont dépassé le haut de la fourchette guidée, avec une performance meilleure que prévue dans toutes les lignes de produits.

Prévisions timides pour le géant des semi-conducteurs

Toutefois, malgré ces résultats éclatants, Intel a déçu avec ses prévisions pour le premier trimestre de 2024. L’entreprise prévoit des bénéfices ajustés par action de 13 cents et des ventes entre 12,2 milliards et 13,2 milliards de dollars, ce qui est bien en dessous des attentes des analystes qui prévoyaient 33 cents par action sur 14,15 milliards de dollars de revenus. Plus inquiétant encore, Intel s’attend à une perte nette de 25 cents par action sur une base GAAP pour ce trimestre.

Pat Gelsinger, le PDG d’Intel, a signalé que, même si l’on s’attend à ce que les segments principaux de l’entreprise, à savoir les puces pour PC et serveurs, performent à l’extrémité inférieure de leur spectre saisonnier habituel ce trimestre, le chiffre d’affaires global serait également impacté par la sous-performance de ses divisions filiales.

Article complémentaire   Minelli, un nouveau chapitre douloureux de l'industrie de la chaussure française

Évolution du cours de l’action et réactions du marché

Les analystes ayant offert des objectifs de prix à court terme pour Intel suggèrent un prix cible moyen de 43,18 dollars, avec des prévisions allant de 17,00 à 68,00 dollars. Ce prix cible moyen représenterait une baisse de 12,86% par rapport au dernier prix de clôture de 49,55 dollars.

Intel et le marché des ETF

En dépit de ce tableau plutôt morose, il est important de noter que selon Gartner, Intel reste le plus grand fabricant de semi-conducteurs en termes de revenus, ce qui souligne son influence considérable dans l’industrie malgré les pressions concurrentielles.

Sous la direction de Gelsinger, Intel se concentre sur un plan quinquennal initié en 2021. La société vise à concurrencer Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. dans les services de fabrication tout en améliorant son offre de puces.

Par ailleurs, Intel a pris des mesures actives pour réduire ses coûts, y compris des réductions d’effectifs et la cession d’unités commerciales plus petites. En 2023, Intel a versé des dividendes s’élevant à 3,1 milliards de dollars, témoignant de son engagement à générer de la valeur pour les actionnaires malgré sa transformation en cours et les défis du marché.

En termes d’investissement, les parts d’Intel peuvent être acquises via des ETF comme le First Trust Nasdaq Semiconductor ETF (FTXL), le Strive U.S. Semiconductor ETF (SHOC), l’Invesco PHLX Semiconductor ETF (SOXQ), et l’iShares Semiconductor ETF (SOXX), qui ont une exposition à Intel allant de 9,5% à 5,9%.

Conclusion : Une opportunité d’investissement ?

Les actions d’Intel peuvent montrer une tendance plus faible après la publication des bénéfices, mais il ne faudrait pas en déduire une faiblesse pour l’ensemble de l’espace des semi-conducteurs. La demande croissante pour l’IA devrait maintenir d’autres stocks de puces sous tension. Les investisseurs pourraient donc envisager d’acheter la baisse avec des ETF lourds en Intel, plutôt qu’avec l’action elle-même.

Article complémentaire   Économie française : Lumière sur la stabilité du taux du Livret A et autres nouvelles financières

Intel, figure emblématique de l’industrie des semi-conducteurs, se trouve à un carrefour critique. Les résultats financiers prometteurs témoignent de la capacité de l’entreprise à se surpasser face à l’adversité, mais les prévisions décevantes soulèvent des questions quant à sa stratégie future et à sa position dans un marché en évolution rapide. Les investisseurs doivent peser soigneusement ces facteurs avant toute décision, sachant que dans la complexité des marchés, chaque chute peut dissimuler une chance de rebond.

https://www.youtube.com/watch?v=rEF9n_P3f5w

FAQ

Quelles ont été les performances d’Intel lors du dernier trimestre par rapport aux attentes?

Intel a surpassé les attentes durant le dernier trimestre avec des revenus de 15,406 milliards de dollars, soit une augmentation par rapport aux 14,042 milliards de dollars de l’année précédente. Les bénéfices GAAP étaient de 2,669 millions de dollars ou 63 cents par action, comparés à une perte de 664 millions de dollars ou une perte de 16 cents par action l’année précédente. Les résultats non-GAAP ont également été meilleurs que prévu avec 2,303 millions de dollars ou 54 cents par action, dépassant l’estimation de consensus de 10 cents.

Quelles sont les prévisions d’Intel pour le premier trimestre de l’exercice 2024?

Pour le premier trimestre de l’exercice 2024, Intel prévoit des bénéfices ajustés de 13 cents par action avec des ventes estimées entre 12,2 et 13,2 milliards de dollars, ce qui est en deçà des attentes qui étaient de 33 cents par action sur 14,15 milliards de dollars de revenus. La société s’attend également à une perte nette de 25 cents par action sur une base GAAP.

Quelle est la cible de prix moyenne pour l’action Intel et que suggère-t-elle?

La cible de prix moyenne pour l’action Intel, basée sur les prévisions à court terme de 28 analystes, est de 43,18 dollars. Les prévisions varient d’un minimum de 17,00 dollars à un maximum de 68,00 dollars. Cette cible de prix moyenne indique un déclin potentiel de 12,86% par rapport au dernier prix de clôture de 49,55 dollars.

Article complémentaire   Analyse approfondie : l'envolée spectaculaire des actions en bourse et les stratégies de croissance

Quelle est la stratégie d’Intel sous la direction de son PDG Pat Gelsinger?

Sous la direction de Pat Gelsinger, Intel se concentre sur un plan quinquennal lancé en 2021, visant à concurrencer Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. dans les services de fabrication tout en améliorant ses propres offres de puces. La société a également mis en Å“uvre des réductions de coûts importantes, notamment des réductions d’effectifs et la cession de petites unités commerciales, permettant d’économiser 3 milliards de dollars l’année dernière. Intel a également payé des dividendes de 3,1 milliards de dollars en 2023, témoignant de son engagement à générer de la valeur pour les actionnaires malgré sa transformation en cours et les défis du marché.

Est-il judicieux d’investir dans Intel via des ETF spécialisés dans les semi-conducteurs?

Même si l’action Intel peut montrer une tendance à la baisse suite aux résultats financiers, l’ensemble du secteur des semi-conducteurs pourrait ne pas en pâtir compte tenu de la demande croissante pour l’IA. Les investisseurs pourraient envisager d’acheter la baisse d’Intel via des ETF spécialisés dans les semi-conducteurs qui incluent Intel dans leur portefeuille, tels que le First Trust Nasdaq Semiconductor ETF, le Strive U. S. Semiconductor ETF, l’Invesco PHLX Semiconductor ETF et l’iShares Semiconductor ETF, qui ont une exposition à Intel variant de 9,5% à 5,9%.

Retour en haut