Liquidation judiciaire : une enseigne de prĂȘt-Ă -porter pourrait fermer ses boutiques

liquidation judiciaire une enseigne de pret a port 1 0 23370

Sommaire

L’escalade continue. Une enseigne de prĂȘt-Ă -porter pour hommes et femmes est en liquidation judiciaire et pourrait devoir fermer ses boutiques. Les semaines se suivent et se ressemblent pour les enseignes de prĂȘt-Ă -porter. ConsidĂ©rablement fragilisĂ©es par les achats sur internet, la crise du COVID-19, l’inflation et l’attrait croissant pour la seconde main, le secteur connaĂźt une sĂ©rie de mauvaises nouvelles. De nombreux magasins de vĂȘtements baissent le rideau : des boutiques ferment leurs portes dans toute la France, de CamaĂŻeu Ă  KookaĂŻ en passant par San Marina, Naf Naf, Gap, AndrĂ©, Kaporal, Du pareil au mĂȘme, Sergent Major, Princesse Tam Tam ou encore le Comptoir des Cotonniers.

Une enseigne de prĂȘt-Ă -porter en liquidation judiciaire

Cette semaine a dĂ©butĂ© avec l’annonce de Pimkie : l’entreprise est placĂ©e en procĂ©dure de sauvegarde. CĂŽtĂ© dĂ©co, Maisons du Monde est impactĂ© et annonce un plan sur trois ans. Nature & DĂ©couvertes va fermer trois magasins et cĂŽtĂ© cosmĂ©tique, The Body Shop est placĂ© en redressement judiciaire. Et ce n’est pas la seule enseigne en difficultĂ©…

L’enseigne de mode Des marques et vous, anciennement connue sous le nom Devianne, a Ă©tĂ© placĂ©e en procĂ©dure de liquidation judiciaire le lundi 27 mai 2024, avec la poursuite de l’activitĂ© pendant trois mois. DĂšs 2020, elle avait fait l’objet d’un premier redressement judiciaire, suivi d’un plan de continuation fin 2020. Cependant, la situation est encore plus critique Ă  prĂ©sent.

Des marques et vous cherche actuellement un repreneur, selon sa direction qui s’est exprimĂ©e mercredi dernier. Dans un communiquĂ©, l’enseigne prĂ©cise avoir sollicitĂ© le tribunal de commerce de Lille pour « permettre la cession partielle ou totale de l’entreprise ». Elle explique ses nouvelles difficultĂ©s par « la baisse de consommation actuelle » et « l’inflation impactant les produits de prĂȘt-Ă -porter et les charges en hausse, notamment sur les loyers ou l’Ă©nergie ».

Vers la fermeture des magasins Des marques et vous ?

Des marques et vous est une enseigne multimarques proposant des vĂȘtements fĂ©minins et masculins. Elle possĂšde 34 boutiques, dont deux magasins d’usine. La majoritĂ© de ces adresses sont situĂ©es en Normandie, dans le Grand Est et dans les Hauts-de-France. Une fermeture pourrait donc impacter 400 salariĂ©s, dont 360 en magasins.

L’enseigne se dĂ©crit comme le « spĂ©cialiste de la vente en ligne de vĂȘtements et accessoires de grandes marques sans frais de livraison », avec des articles « de premier choix ». Pourrait-elle ne conserver que son site internet ? Un repreneur sera-t-il intĂ©ressĂ© ? Les employĂ©s de Des marques et vous sont en tout cas trĂšs inquiets pour leur avenir.

Pour Pimkie, l’objectif de la procĂ©dure de sauvegarde est d’accĂ©lĂ©rer le plan de relance. Une « derniĂšre chance », selon les syndicats. Ces temps sont trĂšs durs pour ce secteur de l’industrie, Ă©galement critiquĂ© pour son manque d’Ă©co-responsabilitĂ©. De nombreuses marques ont d’ailleurs mis en place des corners « seconde main » pour rĂ©pondre Ă  la demande.

Les défis accumulés du secteur de la mode

Le secteur du prĂȘt-Ă -porter accumule les dĂ©fis. Non seulement celui-ci est fragilisĂ© par la concurrence du commerce en ligne, mais il doit aussi faire face Ă  des consommateurs de plus en plus sensibles Ă  l’impact environnemental de leurs achats. Le succĂšs grandissant des plateformes de revente de vĂȘtements d’occasion en est une preuve manifeste.

Article complĂ©mentaire   Les prix des carburants restent bas en France

La pandĂ©mie du COVID-19 a Ă©galement laissĂ© des traces indĂ©lĂ©biles. Les confinements successifs et les fermetures temporaires de magasins ont poussĂ© de nombreux clients Ă  se tourner vers les achats en ligne, un changement de comportement qui persiste mĂȘme aprĂšs le retour Ă  la normale.

L’inflation et ses effets

L’inflation n’a pas Ă©pargnĂ© le secteur du prĂȘt-Ă -porter. Les coĂ»ts des matiĂšres premiĂšres, du transport, de l’Ă©nergie et des loyers ont tous augmentĂ©, rendant encore plus difficile pour les enseignes de maintenir leurs marges bĂ©nĂ©ficiaires. Les consommateurs, quant Ă  eux, sont confrontĂ©s Ă  une baisse de leur pouvoir d’achat, les poussant Ă  ĂȘtre plus sĂ©lectifs dans leurs dĂ©penses.

La montée en puissance de la seconde main

La mode de la seconde main n’est plus un marchĂ© de niche. De plus en plus de consommateurs, soucieux de leur empreinte Ă©cologique, privilĂ©gient l’achat de vĂȘtements d’occasion. Cela a poussĂ© de nombreuses grandes enseignes Ă  intĂ©grer des corners dĂ©diĂ©s Ă  la seconde main dans leurs magasins. Cependant, pour certaines enseignes traditionnelles, cette tendance reprĂ©sente un dĂ©fi supplĂ©mentaire.

Conclusion : un avenir incertain mais pas sans espoir

Le secteur du prĂȘt-Ă -porter traverse une pĂ©riode de turbulence sans prĂ©cĂ©dent. Les fermetures de magasins se multiplient, et les enseignes qui survivent doivent constamment s’adapter aux nouvelles rĂ©alitĂ©s Ă©conomiques et aux attentes changeantes des consommateurs.

Pour Des marques et vous, l’avenir est incertain. La recherche d’un repreneur pourrait ĂȘtre la clĂ© pour Ă©viter la fermeture dĂ©finitive des boutiques et la perte de nombreux emplois. NĂ©anmoins, cette situation reflĂšte une tendance plus large et prĂ©occupante dans le secteur du prĂȘt-Ă -porter.

Les enseignes devront redoubler d’efforts pour sĂ©duire une clientĂšle de plus en plus exigeante et consciente des enjeux environnementaux. La voie de la seconde main et des pratiques Ă©co-responsables pourrait bien ĂȘtre une planche de salut pour un secteur en pleine mutation.

Un futur à réinventer

En cette pĂ©riode de bouleversements, le secteur du prĂȘt-Ă -porter doit repenser ses stratĂ©gies et modĂšles Ă©conomiques pour s’adapter aux nouvelles rĂ©alitĂ©s. Le dĂ©fi est de taille, mais les opportunitĂ©s sont Ă©galement nombreuses. Relever ce dĂ©fi nĂ©cessitera de l’innovation, de la rĂ©silience et une capacitĂ© d’adaptation sans faille.

Bienvenue dans le monde impitoyable du prĂȘt-Ă -porter! En ce dĂ©but de juin 2024, une nouvelle secousse secoue le secteur de la mode. TouchĂ©e de plein fouet par les achats en ligne, la crise du Covid-19, l’inflation et l’attrait croissant pour la seconde main, une enseigne bien connue pourrait bientĂŽt fermer ses portes. Ce n’est pas un cas isolĂ© ; de nombreuses enseignes de mode ont dĂ©jĂ  capitulĂ© face Ă  ces dĂ©fis. Cette semaine, une autre victime se profile Ă  l’horizon : Des marques et vous, anciennement connue sous le nom de Devianne. PrĂ©parez-vous Ă  dĂ©couvrir les dĂ©tails de cette liquidation judiciaire et ce qu’elle signifie pour l’industrie.

Article complĂ©mentaire   Le gouvernement joue sa carte pour faire baisser les prix des carburants : la vente Ă  prix coĂ»tant

Une chaĂźne de prĂȘt-Ă -porter en difficultĂ©

La crise frappe encore une fois le secteur du prĂȘt-Ă -porter. Des marques et vous, autrefois Devianne, a Ă©tĂ© placĂ©e en liquidation judiciaire le lundi 27 mai 2024. Ce n’est pas la premiĂšre fois que l’entreprise traverse des eaux turbulentes. En 2020 dĂ©jĂ , une procĂ©dure de redressement judiciaire avait Ă©tĂ© mise en place, suivie d’un plan de continuation. Toutefois, la situation actuelle semble encore plus critique.

La direction de Des marques et vous cherche activement un repreneur. Dans un communiquĂ©, elle explique avoir sollicitĂ© le tribunal de commerce de Lille pour "permettre la cession partielle ou totale de l’entreprise". Les causes de ces difficultĂ©s sont multiples : une baisse significative de la consommation, l’inflation impactant les produits de prĂȘt-Ă -porter et des charges en hausse, notamment sur les loyers et l’énergie.

Le contexte Ă©conomique et social

L’industrie du prĂȘt-Ă -porter ne cesse de subir des secousses. Des enseignes emblĂ©matiques comme CamaĂŻeu, KookaĂŻ, San Marina, Naf Naf, Gap, AndrĂ©, Kaporal, Du pareil au mĂȘme, Sergent Major, Princesse Tam Tam et Comptoir des Cotonniers ont dĂ©jĂ  fermĂ© leurs portes ou sont en grandes difficultĂ©s. Les facteurs Ă  l’origine de ces fermetures sont multiples : la montĂ©e en puissance des achats en ligne, la crise sanitaire mondiale, et une inflation galopante qui affecte les budgets des mĂ©nages.

Cette semaine a d’ailleurs commencĂ© avec l’annonce de la procĂ©dure de sauvegarde pour Pimkie. CĂŽtĂ© dĂ©coration, Maisons du Monde a annoncĂ© un plan de restructuration sur trois ans. Nature & DĂ©couvertes va fermer trois magasins, et mĂȘme The Body Shop est placĂ© en redressement judiciaire.

Vers la fermeture des magasins Des marques et vous ?

Des marques et vous est une enseigne multimarques offrant des vĂȘtements pour hommes et femmes. Avec ses 34 boutiques, dont deux magasins d’usine, elle est principalement implantĂ©e en Normandie, dans le Grand Est et dans les Hauts-de-France. La liquidation judiciaire pourrait impacter environ 400 salariĂ©s, dont 360 en magasins.

L’enseigne se dĂ©crit comme le "spĂ©cialiste de la vente en ligne de vĂȘtements et accessoires de grandes marques sans frais de livraison", avec des articles "de premier choix". Pourrait-elle ne conserver que son site internet ? Un repreneur sera-t-il intĂ©ressĂ© ? Les prochains mois seront cruciaux pour l’avenir de Des marques et vous.

Les raisons de la débùcle

Plusieurs facteurs expliquent les nouvelles difficultĂ©s de Des marques et vous. La baisse de la consommation actuelle n’épargne personne, et le secteur du prĂȘt-Ă -porter est particuliĂšrement touchĂ©. De plus, l’inflation galopante pĂšse lourd, augmentant les coĂ»ts des produits et des charges, notamment les loyers et l’énergie.

Mais ce ne sont pas les seules causes. Le marchĂ© de la seconde main connaĂźt une forte croissance, attirant de nombreux consommateurs soucieux de leur empreinte Ă©cologique. Les enseignes traditionnelles de prĂȘt-Ă -porter peinent Ă  rivaliser avec cette tendance, malgrĂ© l’introduction de corners “seconde main” dans certaines d’entre elles.

Article complĂ©mentaire   Etats-Unis : Un shutdown imminent ? Le point sur une situation explosive

Les dĂ©fis sont nombreux et variĂ©s, rendant la situation de Des marques et vous particuliĂšrement prĂ©caire. La recherche d’un repreneur est donc essentielle pour la survie de l’entreprise et pour Ă©viter une fermeture dĂ©finitive.

Un secteur en mutation

Le secteur de la mode est en pleine mutation. Les achats en ligne prennent de plus en plus d’ampleur, au dĂ©triment des boutiques physiques. La crise sanitaire a accĂ©lĂ©rĂ© cette tendance, poussant les consommateurs Ă  privilĂ©gier les achats depuis chez eux. Cette Ă©volution change radicalement le paysage du commerce de dĂ©tail, obligeant les enseignes Ă  s’adapter ou Ă  disparaĂźtre.

Les nouvelles habitudes de consommation favorisent Ă©galement la mode Ă©co-responsable. De plus en plus de consommateurs cherchent Ă  acheter des produits durables, Ă©thiques et respectueux de l’environnement. Les enseignes traditionnelles doivent donc revoir leur modĂšle Ă©conomique pour rĂ©pondre Ă  ces attentes et rester compĂ©titives.

Conclusion

La situation de Des marques et vous est symptomatique des dĂ©fis auxquels fait face le secteur du prĂȘt-Ă -porter. Entre la montĂ©e en puissance des achats en ligne, la crise Ă©conomique, et l’attrait pour la seconde main, les enseignes traditionnelles peinent Ă  s’adapter. La liquidation judiciaire de Des marques et vous pourrait entraĂźner la fermeture de ses boutiques, impactant des centaines d’emplois. L’avenir de cette enseigne, comme celui de nombreuses autres, est incertain. Seul le temps nous dira si un repreneur se manifestera pour sauver cette entreprise emblĂ©matique du prĂȘt-Ă -porter français.

Une industrie en quĂȘte de renouveau

En attendant, le monde du prĂȘt-Ă -porter continue de se transformer. Les consommateurs adoptent de nouvelles habitudes, les entreprises cherchent Ă  s’adapter, et le marchĂ© Ă©volue. Une chose est sĂ»re : l’industrie de la mode ne sera plus jamais la mĂȘme. Restez Ă  l’Ă©coute pour suivre les prochaines Ă©volutions et dĂ©couvrir comment ces changements façonneront l’avenir du prĂȘt-Ă -porter.

Ensemble, tournons la page vers un avenir plus innovant et responsable pour la mode.

Retour en haut