Les scientifiques découvrent les galaxies les plus anciennes grâce au télescope James Webb

les scientifiques decouvrent les galaxies les plus 1 0 23364

Sommaire

Amateurs d’astronomie et curieux du cosmos, prĂ©parez-vous Ă  plonger dans un univers fascinant. Le tĂ©lescope spatial James Webb (JWST) nous a offert une nouvelle fenĂŞtre sur les premiers instants de notre univers. Selon des recherches rĂ©centes, les astronomes ont identifiĂ© ce qui semble ĂŞtre les deux galaxies les plus anciennes et les plus Ă©loignĂ©es jamais dĂ©couvertes, datant de seulement 300 millions d’annĂ©es après le Big Bang. Cette dĂ©couverte repousse les limites de notre comprĂ©hension de l’aube cosmique et nous invite Ă  explorer les mystères des temps anciens.

Les galaxies ancestrales : Un record battu

Grâce aux observations du JWST, les chercheurs ont dĂ©couvert un duo de galaxies baptisĂ©es JADES-GS-z14-0 et JADES-GS-z14-1. Elles battent les records prĂ©cĂ©demment Ă©tablis par une autre paire de galaxies dĂ©couvertes l’annĂ©e dernière, qui dataient d’environ 330 millions d’annĂ©es après la naissance de l’univers. Cette dĂ©couverte, publiĂ©e le 28 mai sur le serveur de prĂ©publications arXiv, rĂ©vèle que ces galaxies sont exceptionnellement grandes pour cette pĂ©riode prĂ©coce de l’histoire cosmique. La plus grande de ces deux galaxies mesure environ 1 600 annĂ©es-lumière de diamètre.

L’auteur principal de l’Ă©tude, Stefano Carniani, professeur assistant Ă  la Scuola Normale Superiore de Pise, a dĂ©clarĂ© : « Il est stupĂ©fiant que l’univers puisse former une telle galaxie en seulement 300 millions d’annĂ©es. » Ces propos soulignent Ă  quel point cette dĂ©couverte est surprenante et remet en question les thĂ©ories actuelles de la cosmologie.

Un regard vers le passé avec JWST

Les scientifiques ont repĂ©rĂ© ce duo ancien dans une rĂ©gion de l’espace connue sous le nom de Hubble Ultra Deep Field. Les observations antĂ©rieures de cette rĂ©gion avec le tĂ©lescope spatial Hubble avaient dĂ©jĂ  rĂ©vĂ©lĂ© des galaxies datant des 800 premiers millions d’annĂ©es de l’univers. Cependant, la lumière provenant de galaxies encore plus anciennes s’est dĂ©calĂ©e vers des longueurs d’onde infrarouges en traversant l’univers en expansion, nĂ©cessitant les puissants instruments infrarouges du JWST pour ĂŞtre dĂ©tectĂ©e.

Article complĂ©mentaire   Septembre 2023 : le mois le plus chaud jamais enregistrĂ© en France

Pour obtenir ces rĂ©sultats, l’Ă©quipe a examinĂ© cette rĂ©gion pendant cinq jours complets en utilisant la camĂ©ra proche infrarouge (NIRCam) du JWST. Cette mĂ©thode a permis de rĂ©vĂ©ler des galaxies encore plus anciennes que celles prĂ©cĂ©demment observĂ©es, repoussant ainsi les limites de notre comprĂ©hension des premiers instants de l’univers.

Une découverte sans précédent

L’une des caractĂ©ristiques les plus impressionnantes de JADES-GS-z14-0, la plus grande des deux galaxies dĂ©couvertes, est sa taille et sa luminositĂ©. Ces caractĂ©ristiques sont probablement alimentĂ©es par des Ă©toiles jeunes et en formation active, plutĂ´t que par un trou noir supermassif, qui apparaĂ®trait comme une source de lumière beaucoup plus petite. En Ă©tudiant les longueurs d’onde de lumière Ă©mises par la galaxie, l’Ă©quipe a trouvĂ© des signes d’atomes d’hydrogène et potentiellement d’oxygène dans le gaz environnant. Ces Ă©lĂ©ments sont courants dans les galaxies en formation Ă©toilĂ©e, mais voir ces signatures lumineuses Ă  des longueurs d’onde si Ă©loignĂ©es est sans prĂ©cĂ©dent.

L’Ă©quipe a Ă©galement notĂ© que le JWST aurait pu dĂ©tecter la galaxie mĂŞme si sa lumière Ă©tait dix fois plus faible que celle observĂ©e. Cela soulève l’espoir que le tĂ©lescope spatial pourra bientĂ´t rĂ©vĂ©ler des objets encore plus anciens dans l’univers lointain, peut-ĂŞtre datant des 200 premiers millions d’annĂ©es de l’histoire cosmique.

Les implications pour la cosmologie

Cette dĂ©couverte a des implications profondes pour notre comprĂ©hension de la formation des galaxies et de l’Ă©volution de l’univers. Les thĂ©ories actuelles de la cosmologie suggèrent que les premières galaxies de l’univers auraient dĂ» croĂ®tre beaucoup plus lentement que ce que ces nouvelles observations indiquent. Le fait que des galaxies aussi grandes et lumineuses aient pu se former si rapidement après le Big Bang remet en question ces thĂ©ories.

Article complĂ©mentaire   Pourquoi ne transforme-t-on pas plus l'eau de mer en eau potable ?

Les dĂ©couvertes du JWST continuent de repousser les frontières de notre connaissance et de susciter des questions fondamentales sur la nature de l’univers. Elles ouvrent Ă©galement la voie Ă  de nouvelles recherches et Ă  de nouvelles dĂ©couvertes qui pourraient encore changer notre comprĂ©hension du cosmos.

Conclusion : Une ère de découvertes inédites

Le tĂ©lescope James Webb a une fois de plus dĂ©montrĂ© sa capacitĂ© Ă  rĂ©volutionner notre comprĂ©hension de l’univers. La dĂ©couverte des galaxies JADES-GS-z14-0 et JADES-GS-z14-1, datant de seulement 300 millions d’annĂ©es après le Big Bang, repousse les limites de notre connaissance de l’aube cosmique. Ces galaxies, Ă©tonnamment grandes et lumineuses pour leur Ă©poque, remettent en question nos thĂ©ories sur la formation des galaxies et ouvrent la voie Ă  de nouvelles dĂ©couvertes passionnantes.

Alors que le JWST continue d’explorer l’univers, nous pouvons nous attendre Ă  encore plus de dĂ©couvertes rĂ©volutionnaires qui nous rapprocheront de la comprĂ©hension des mystères les plus profonds du cosmos.

Un saut vers l’inconnu cosmique

La dĂ©couverte des galaxies les plus anciennes grâce au tĂ©lescope James Webb marque le dĂ©but d’une nouvelle ère d’exploration cosmique. Ă€ mesure que nous scrutons plus profondĂ©ment l’univers, chaque nouvelle dĂ©couverte nous rapproche un peu plus de la comprĂ©hension de nos origines cosmiques et des mystères qui façonnent notre existence. Restez Ă  l’Ă©coute pour plus de rĂ©vĂ©lations fascinantes du JWST et des merveilles de l’univers.

Retour en haut