Les héritières d’Elvis contestent la vente de Graceland en justice

les heritieres delvis contestent la vente de grace 1 0 8004

Sommaire

Les adorateurs d’Elvis Presley sont en émoi. Les trois petites-filles du King, désormais ses héritières, tentent désespérément d’arrêter la vente de Graceland, la célèbre propriété de Memphis, Tennessee. Ce lieu emblématique, devenu musée en 1982, attire chaque année plus de 500 000 visiteurs. C’est ici qu’Elvis Presley a vécu pendant vingt ans et qu’il est mort en 1977.

La valeur de Graceland a été estimée entre 400 et 500 millions de dollars en 2020. La propriété, qui s’étend sur 14 hectares, abrite plusieurs musées, un hôtel, des restaurants, une salle de spectacle, et les archives du roi du rock’n’roll. C’est également le lieu de sépulture d’Elvis, de ses parents, de sa fille Lisa Marie et de son petit-fils Benjamin. Aujourd’hui, les héritières d’Elvis contestent fermement une vente aux enchères prévue pour jeudi prochain.

Une affaire de famille

Depuis la mort de Lisa Marie Presley en janvier 2023, Graceland est revenu de droit aux trois filles de cette dernière. Riley Keough, l’une des petites-filles du King et représentante de ses deux sœurs mineures, a déposé une plainte en référé pour tenter de bloquer la vente. Selon la famille Presley, il s’agit d’une fraude orchestrée par Kurt Naussany, le dirigeant de la société Naussany Investments.

Naussany Investments prétend avoir obtenu Graceland en garantie d’un prêt de 3,8 millions de dollars accordé à Lisa Marie Presley avant sa mort. Une allégation que la famille Presley dément catégoriquement. Riley Keough, par l’intermédiaire de son avocat, affirme que Lisa Marie n’a jamais emprunté d’argent à cette société et n’a jamais hypothéqué la propriété.

Article complémentaire   Nouveautés télé de la semaine : Netflix anime et Percy Jackson au programme

Les preuves d’une arnaque

Les preuves avancées par la famille Presley pour démontrer la fraude sont nombreuses. Tout d’abord, les documents présentés par Naussany Investments semblent peu fiables. Par exemple, la signature de Lisa Marie Presley aurait été imitée et apposée en mai 2018 sur des documents électroniques, alors que l’État de Floride n’a autorisé les signatures électroniques à distance qu’en 2020.

De plus, Kimberly Philbrick, la notaire qui aurait été témoin de cette signature, a juré sous serment n’avoir jamais vu ces documents ni rencontré Lisa Marie Presley. Elle déclare ne pas comprendre comment son nom et celui de son cabinet apparaissent sur ces papiers.

En septembre 2023, la société d’investissement a remis un dossier de 61 pages aux avocats de Riley Keough et les a inondés de courriels menaçants. Selon l’avocat de la famille Presley, il est évident qu’il s’agit d’une escroquerie. La plainte en référé a été déposée pour stopper cette fraude.

Une audience cruciale

L’audience pour examiner cette plainte en référé est prévue mercredi matin à la Shelby County Chancery Court de Memphis, Tennessee. En attendant, les juges ont interdit à Kurt Naussany de vendre la propriété. Cependant, ce dernier a décidé d’organiser la vente aux enchères de Graceland à l’extérieur du tribunal, ce jeudi à 11 heures.

Riley Keough demande aux juges d’interdire définitivement cette vente et de condamner Kurt Naussany pour fraude. La colère gronde également au sein de la famille Presley. Priscilla Presley, unique épouse du King et grand-mère maternelle des trois héritières, a exprimé son indignation sur les réseaux sociaux en publiant une photo de Graceland accompagnée de la légende « Quelle arnaque! ».

Article complémentaire   La palme d'or à voir absolument sur la chaîne cryptée, accompagnée d'un documentaire inédit

Un patrimoine culturel en jeu

Graceland est bien plus qu’une simple propriété immobilière. C’est un symbole de l’héritage d’Elvis Presley et de son impact sur la culture américaine. Depuis son ouverture au public en 1982, Graceland est devenu un lieu de pèlerinage pour les fans du monde entier. Sa vente représente une menace pour la préservation de ce patrimoine culturel unique.

La bataille juridique autour de Graceland soulève des questions plus larges sur la protection des biens culturels et des héritages familiaux. Le cas de Graceland montre à quel point il est crucial de défendre ces trésors contre les tentatives d’appropriation frauduleuse.

Une décision attendue

L’issue de cette affaire reste incertaine, mais une chose est sûre: les héritières d’Elvis Presley sont déterminées à protéger l’héritage de leur grand-père. La décision de la cour de la Chancellerie de Shelby County sera déterminante pour l’avenir de Graceland.

En attendant, les fans d’Elvis retiennent leur souffle. Le patrimoine du King est en jeu, et l’ensemble de la communauté espère que justice sera rendue et que Graceland restera entre les mains de sa famille.

Graceland est bien plus qu’une simple maison. C’est un symbole de l’héritage d’Elvis Presley et de son impact durable sur la culture mondiale. Les héritières d’Elvis se battent pour protéger cette propriété emblématique contre une vente potentiellement frauduleuse. Leur combat pour préserver l’héritage du King mérite l’attention et le soutien de tous ceux qui admirent Elvis Presley et reconnaissent l’importance de son influence culturelle. Restez informés: l’issue de cette bataille juridique pourrait bien déterminer l’avenir de Graceland.

Retour en haut