Les entreprises chinoises anticipent une hausse des droits de douane américains

les entreprises chinoises anticipent une hausse de 1 0 23372

Sommaire

Pour les entreprises chinoises qui exportent, le temps presse. Les nouveaux droits de douane imposĂ©s par l’administration Biden doivent normalement entrer en vigueur le 1er aoĂ»t. Et ce n’est pas rien : pour les vĂ©hicules Ă©lectriques, par exemple, les tarifs vont ĂȘtre multipliĂ©s par quatre et atteindre 100 %. Les voitures Ă©lectriques constituent la partie la plus spectaculaire, mais d’autres produits vont ĂȘtre touchĂ©s, comme les semi-conducteurs, les batteries ou encore les cellules solaires.

Au total, le tour de vis des AmĂ©ricains va impacter 18 milliards de dollars d’importations chinoises. De quoi affoler les entreprises, qui poussent en ce moment leurs exportations au maximum pour bĂ©nĂ©ficier le plus possible des tarifs douaniers actuels, avant l’augmentation. Les exportations de vĂ©hicules Ă©lectriques chinois ont par exemple bondi de 21 % entre janvier et avril aux États-Unis, mais aussi au Canada et dans l’Union europĂ©enne, qui envisagent Ă©galement d’augmenter leurs droits de douane pour un certain nombre de produits chinois, comme les voitures Ă©lectriques.

Pas assez de containers maritimes

Les entreprises se dĂ©mĂšnent pour exporter le plus possible, tellement que la machine est en train de se gripper : la Chine fait face depuis dĂ©but mai Ă  une pĂ©nurie de containers maritimes vides. Selon le journal Ă©conomique Caixin, certains exportateurs sont prĂȘts Ă  payer le prix fort, plus de 1 000 dollars pour avoir un container. C’est plus de trois fois le prix qui Ă©tait pratiquĂ© l’annĂ©e derniĂšre. Les fabricants de containers ont mal Ă  faire face avec des carnets de commandes qui sont pleins jusqu’Ă  fin septembre.

Article complĂ©mentaire   Les arnaques bancaires se multiplient, comment les Ă©viter ?

Certains fabricants de voitures électriques, comme BYD, peuvent compter sur leurs propres bateaux, spécialement conçus pour les exportations de véhicules dans le reste du monde. BYD a déjà mis en service un premier bateau capable de transporter plus de 5 400 voitures électriques chinoises, pour les acheminer en Europe.

La course contre la montre

Pour les entreprises chinoises, c’est une vĂ©ritable course contre la montre qui s’engage. Les dĂ©lais sont serrĂ©s et la demande pour expĂ©dier des marchandises avant le 1er aoĂ»t ne fait qu’augmenter. Les entreprises doivent non seulement augmenter leur production mais aussi gĂ©rer la logistique pour que leurs produits arrivent Ă  temps sur les marchĂ©s Ă©trangers.

La réponse américaine

Du cĂŽtĂ© amĂ©ricain, cette augmentation des droits de douane vise Ă  Ă©quilibrer la balance commerciale et Ă  encourager la production locale. En imposant des tarifs plus Ă©levĂ©s sur les produits chinois, l’administration Biden espĂšre inciter les entreprises amĂ©ricaines Ă  relocaliser certaines de leurs activitĂ©s, notamment dans le secteur des technologies et de l’automobile.

L’impact sur les consommateurs

Cette hausse des droits de douane n’aura pas seulement des rĂ©percussions sur les entreprises chinoises. Les consommateurs amĂ©ricains pourraient Ă©galement en ressentir les effets, avec des prix plus Ă©levĂ©s pour les produits importĂ©s de Chine. Les voitures Ă©lectriques, par exemple, pourraient devenir moins abordables, ralentissant ainsi l’adoption de vĂ©hicules plus Ă©cologiques aux États-Unis.

Les alternatives

Face Ă  cette situation, certaines entreprises chinoises explorent dĂ©jĂ  des alternatives. Certaines envisagent de dĂ©localiser une partie de leur production vers des pays oĂč les droits de douane sont moins Ă©levĂ©s. D’autres cherchent Ă  diversifier leurs marchĂ©s en se tournant vers des rĂ©gions oĂč les relations commerciales sont moins tendues, comme l’Asie du Sud-Est ou l’Afrique.

Article complĂ©mentaire   Holcim prĂ©voit une introduction en bourse de ses opĂ©rations nord-amĂ©ricaines Ă  hauteur de 30 milliards de dollars

La stratĂ©gie de l’Union europĂ©enne

L’Union europĂ©enne n’est pas en reste. Elle envisage Ă©galement d’augmenter ses droits de douane pour un certain nombre de produits chinois, comme les voitures Ă©lectriques. Cette dĂ©cision pourrait avoir un impact significatif sur le commerce mondial et modifier les flux commerciaux actuels. Les entreprises chinoises devront s’adapter rapidement Ă  ces nouvelles rĂšgles du jeu pour rester compĂ©titives.

La hausse des droits de douane imposĂ©e par les États-Unis et potentiellement par l’Union europĂ©enne constituera un dĂ©fi majeur pour les entreprises chinoises. Elles doivent non seulement gĂ©rer une augmentation des coĂ»ts mais aussi repenser leurs stratĂ©gies de production et de distribution. La course contre la montre pour maximiser les exportations avant le 1er aoĂ»t est symptomatique des tensions commerciales actuelles et des incertitudes qui pĂšsent sur l’Ă©conomie mondiale. Pour les consommateurs, ces changements pourraient se traduire par des prix plus Ă©levĂ©s et une offre plus limitĂ©e, notamment dans les secteurs technologiques et de l’automobile.

Retour en haut