Emmanuel Macron et Joe Biden célèbrent le 80e anniversaire du D-Day

Sommaire

Le 80e anniversaire du D-Day marque un moment historique et mĂ©morable. Les cĂ©lĂ©brations s’Ă©tendront sur trois jours, de mercredi Ă  vendredi, pour honorer les hĂ©ros qui ont libĂ©rĂ© la France de l’emprise nazie. Emmanuel Macron et Joe Biden, accompagnĂ©s de nombreux dirigeants mondiaux, sont venus rendre hommage aux sacrifices qui ont permis la victoire des AlliĂ©s et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Emmanuel Macron honore les libérateurs à Plumelec

Mercredi 5 juin, Emmanuel Macron a rendu hommage aux libĂ©rateurs de la France lors d’une cĂ©rĂ©monie Ă  Plumelec, dans le Morbihan. Le prĂ©sident français a louĂ© l’« esprit de sacrifice » des soldats qui ont participĂ© Ă  l’opĂ©ration « Overlord ».

Emmanuel Macron a salué la mémoire des maquisards bretons et des premiers parachutistes de la France libre au sein des SAS, les forces spéciales britanniques. Il a évoqué le caporal Émile Bouétard, le « premier soldat français du Débarquement », qui est tombé à Plumelec. Le président a également rappelé les sacrifices consentis par ces jeunes soldats pour défendre la terre de France et ses valeurs républicaines.

Le colonel Achille Muller, dernier des parachutistes français ayant participĂ© Ă  l’opĂ©ration, a Ă©galement pris la parole. Ă€ 99 ans, il a exhortĂ© les jeunes gĂ©nĂ©rations Ă  cultiver la mĂ©moire et Ă  ĂŞtre prĂŞtes Ă  dĂ©fendre leur pays, comme l’ont fait leurs ancĂŞtres.

Les anciens combattants Ă  l’honneur

Pendant ces trois jours de célébrations, les anciens combattants seront mis à l’honneur. Emmanuel Macron, en compagnie du colonel Muller, déposera une gerbe pour commémorer les sacrifices des soldats. Une cinquantaine de vétérans américains, dont certains ont participé au « jour le plus long », sont déjà arrivés en Normandie. Le président français les a accueillis chaleureusement avec un message sur les réseaux sociaux : « Welcome to France, heroes ».

Article complĂ©mentaire   La critique d'une ex-avocate sur la politique sanitaire Ă  Wuhan continue de faire des vagues

Joe Biden et Volodymyr Zelensky présents

Joe Biden est arrivĂ© en France mercredi matin pour participer aux cĂ©rĂ©monies du D-Day. Jeudi, le prĂ©sident amĂ©ricain rejoindra les plages normandes pour une cĂ©rĂ©monie internationale de commĂ©moration. En prĂ©sence de nombreux dirigeants mondiaux, dont le roi Charles III, le chancelier allemand Olaf Scholz et le prĂ©sident italien Sergio Mattarella, l’unitĂ© des Occidentaux sera affichĂ©e alors qu’un conflit d’envergure frappe Ă  nouveau l’Europe.

Le prĂ©sident ukrainien Volodymyr Zelensky sera Ă©galement prĂ©sent, tandis que la Russie a Ă©tĂ© exclue des cĂ©rĂ©monies en raison de sa « guerre d’agression » contre l’Ukraine. En marge des cĂ©rĂ©monies, Joe Biden aura l’occasion de s’entretenir avec son homologue ukrainien pour discuter du soutien continu Ă  l’Ukraine.

Un engagement fort pour la mémoire

Alors qu’approche le scrutin europĂ©en, Emmanuel Macron a choisi de prolonger les commĂ©morations. Il souhaite honorer toutes les mĂ©moires de ceux qui ont contribuĂ© Ă  la libĂ©ration de la France. Dans le dossier de presse de ce rendez-vous diplomatique hors normes, il a Ă©crit : « En Normandie, mais Ă©galement en Bretagne, nous allons continuer Ă  honorer toutes les mĂ©moires de ceux qui ont contribuĂ© Ă  notre libĂ©ration ».

À Plumelec, cependant, les célébrations ont été entachées par des actes de vandalisme. Des drapeaux installés pour les commémorations ont été volés et des dégradations ont été signalées sur des abribus. Des inscriptions telles que « La Bretagne n’est pas à vendre » ont été taguées.

Hommage aux victimes civiles

Mercredi après-midi, Emmanuel Macron s’est rendu à Saint-Lô, dans la Manche, pour prononcer un discours en hommage aux victimes civiles des bombardements alliés. La ville, surnommée « Capitale des ruines » par Samuel Beckett, est un symbole des cités détruites pendant la libération de la France.

Article complĂ©mentaire   L'Allemagne mise sur la technologie militaire israĂ©lienne pour la protection de son ciel

Le président a reconnu le sacrifice des civils tués par les bombardements, soulignant que « ces morts des bombardements furent les victimes de notre combat pour la liberté et la patrie ». Il a ajouté que « la nation doit reconnaître avec clarté et force les victimes civiles des bombardements alliés. En Normandie, et ailleurs sur notre sol ».

La maire de Saint-LĂ´, Emmanuelle Lejeune, a Ă©galement pris la parole, Ă©voquant le « bombardement comme un abyssal paradoxe », oĂą la destruction a permis de faire renaĂ®tre l’espoir et la libertĂ©.

Bilan des victimes des bombardements alliés

Saint-Lô fut bombardée à trois reprises dans la nuit du 6 au 7 juin. Au total, 5 000 tonnes de bombes s’abattirent sur la ville, causant la mort de nombreux civils et sauveteurs. On estime entre 50 000 et 70 000 le nombre de civils français tués par les bombardements alliés, dont 10 000 pour la seule Normandie pendant l’été 1944.

Mercredi soir, Emmanuel Macron rendra également hommage aux détenus de la prison de Caen, principalement des résistants, fusillés par les Allemands lors du Débarquement.

Les cĂ©lĂ©brations du 80e anniversaire du D-Day sont l’occasion de se souvenir des sacrifices consentis pour la libertĂ© et la paix. Emmanuel Macron et Joe Biden, entourĂ©s de nombreux dirigeants mondiaux, rendent hommage aux hĂ©ros qui ont libĂ©rĂ© la France et au courage des civils qui ont subi les horreurs de la guerre. Ces commĂ©morations rappellent l’importance de la mĂ©moire et de l’unitĂ© face aux pĂ©rils contemporains.

Un hommage inoubliable pour les héros du D-Day

Ces trois jours de commémorations marquent un moment solennel pour honorer les sacrifices du passé tout en rappelant les valeurs de liberté et de solidarité qui doivent guider notre avenir. Que ce soit à Plumelec, Saint-Lô ou sur les plages de Normandie, le souvenir du D-Day demeure gravé dans nos mémoires, inspirant les générations futures à défendre ces idéaux avec la même détermination.

Retour en haut