Dominique Schelcher de Système U nient tout détournement de la loi dans le contexte agricole

dominique schelcher de systeme u nient tout deto 1 1 6268

Sommaire

Dans un monde où les transactions commerciales transfrontalières sont monnaie courante, l’exigence de clarté et de conformité réglementaire n’a jamais été aussi critique, surtout quand vient le temps de parler d’éthique et de respect des lois en place. C’est dans ce contexte délicat que Dominique Schelcher, à la barre de Système U, trouve nécessaire de clarifier sa position et celle de sa coopérative face à des allégations potentiellement dommageables.

Un malentendu concernant les pratiques d’achat?

Récemment, un éclairage a été porté sur l’utilisation de centrales d’achat à l’étranger par certaines enseignes françaises, une pratique scrutée à la loupe par les acteurs du milieu agricole et par l’opinion publique. Dominique Schelcher, en capitaine averti de Système U, s’est exprimé pour dissiper les brumes de suspicion qui pourraient entourer sa flotte. C’est avec une ferme détermination qu’il dément toute volonté de contourner la législation française, notamment à travers des partenariats européens.

La navigation en eaux internationales

Dans un entretien accordé à BFMTV/RMC, M. Schelcher a mis les points sur les i concernant l’organisation de Système U à l’international. La coopérative n’a pas établi de centrale d’achat indépendante hors de France, mais a rejoint un partenariat préexistant, piloté par des coopératives allemande et néerlandaise. Le choix des Pays-bas pour héberger le siège de cette organisation n’est pas l’œuvre de Système U mais une décision prise par ses partenaires.

La loi Egalim, une bouée de sauvetage dans la tempête

Dans la rédaction des contrats avec les industriels, qui se limitent à des acteurs majeurs du secteur, Système U insiste pour inclure une clause de conformité avec la loi Egalim. Cette loi, récemment adoptée en France, vise à rééquilibrer les relations commerciales dans le secteur agricole et agroalimentaire, et à promouvoir une alimentation saine, durable et accessible à tous. M. Schelcher assure que les éléments essentiels de cette loi, tels que la valorisation de la matière première agricole et les clauses d’indexation, sont respectés.

Article complémentaire   Taïwan, une île stratégique aux enjeux mondiaux

Un poids lourd face aux géants

L’objectif du partenariat européen et de la mise en commun des volumes d’achat est clair : gagner en influence lors des négociations avec les grands groupes industriels pour qui, selon Dominique Schelcher, « la France n’est pas grand-chose ». Cette stratégie permet à Système U de tenir tête à des mastodontes économiques et de défendre les intérêts de ses clients et partenaires.

Le cœur des négociations reste en France

Pour rassurer ceux qui pourraient craindre une délocalisation des décisions, M. Schelcher rappelle que l’essentiel des négociations se tient toujours à Rungis, dans le siège de Système U. Cette précision souligne l’ancrage local de l’enseigne et son engagement à maintenir un centre névralgique de ses activités sur le sol français.

Une ferme résistance à l’attrait de l’étranger

Face à la tentation d’une délocalisation des approvisionnements en matière première, Système U se veut catégorique : malgré les avantages financiers potentiels, l’enseigne choisit de ne pas franchir le cap. Se positionnant comme un défenseur de l’approvisionnement local, le groupe prend ainsi un engagement clair en faveur de ses partenaires agricoles français.

Conclusion : L’ancrage éthique de Système U aux yeux de tous

À l’issue de cette mise au point, il apparaît que Dominique Schelcher et Système U naviguent avec une boussole éthique bien calibrée, mettant cap sur la transparence et le respect des lois en vigueur. Dans une période de tensions où les agriculteurs manifestent leur besoin de reconnaissance et de revenus équitables, la coopérative se dresse comme une entité qui entend mener son commerce avec intégrité, en dépit des vagues parfois houleuses de la mondialisation.

Article complémentaire   Négociation Salariale Post-Évaluation : les Conseils pour Rebattre les Cartes

Système U contre vents et marées : une coopérative ancrée dans l’éthique

En définitive, Dominique Schelcher, avec l’aplomb d’un marin chevronné, parvient à démontrer que son enseigne, Système U, continue de tenir la barre avec une ligne de conduite rigoureuse et éthique, affirmant son engagement envers les producteurs et consommateurs français. Dans le vaste océan du commerce international, il semble que Système U ait choisi de hisser haut les voiles de l’intégrité et de la responsabilité.

FAQ

Quelle est la position de Dominique Schelcher, PDG de Système U, concernant l’utilisation de centrales d’achat à l’étranger ?

Dominique Schelcher a clairement nié toute intention de contourner la législation française en ayant recours à des centrales d’achat basées hors de France. Il a affirmé que Système U s’est simplement associé à un partenariat déjà existant, qui a été créé par une coopérative allemande et des partenaires néerlandais, et dont le siège a été établi aux Pays-Bas.

Système U a-t-il créé sa propre centrale d’achat à l’étranger ?

Non, Système U n’a pas mis en place sa propre centrale d’achat à l’étranger. L’entreprise a rejoint un partenariat existant avec d’autres acteurs européens et le siège de cette organisation centralisée se trouve aux Pays-Bas.

Comment Système U assure-t-il le respect de la loi Egalim dans ses contrats avec les industriels ?

Système U s’engage à respecter les éléments clés de la loi Egalim, notamment concernant la part de matière première agricole et les clauses d’indexation. Ces engagements sont inscrits dans les contrats conclus avec les industriels, qui sont principalement de grands groupes.

Quelles sont les raisons invoquées par Dominique Schelcher pour justifier ce partenariat européen ?

Selon Dominique Schelcher, ce partenariat permet de mutualiser les volumes d’achats avec les partenaires allemands et néerlandais afin de renforcer la position de négociation face à de grands groupes industriels pour lesquels le marché français représente une part relativement petite.

Article complémentaire   La saga tumultueuse du fond Marianne : Révélations, incohérences et intrigues politiques

Où se déroule la majorité des négociations de Système U ?

La majorité des négociations de Système U se déroule à Rungis, au siège de l’entreprise, malgré la présence d’un partenariat européen. Dominique Schelcher a souligné l’importance de ces négociations locales pour l’entreprise.

Retour en haut