Astrologie : les signes du zodiaque ne sont pas liés au bonheur selon des scientifiques

astrologie les signes du zodiaque ne sont pas lies 1 0 23666

Sommaire

Votre signe astrologique influe-t-il sur votre bien-être ? Les scientifiques ont (enfin) la réponse

Croyez-vous en l’astrologie et Ă  l’horoscope qui en dĂ©coule ? Si c’est le cas, cette Ă©tude risque de vous dĂ©cevoir : en effet, selon des scientifiques australiens, il n’existe aucune preuve significative liant les signes du zodiaque au bonheur, Ă  la santĂ© ou Ă  la satisfaction, qu’elle soit financière ou conjugale.

Examiner les signes du zodiaque et le bien-ĂŞtre subjectif

Pour cette Ă©tude, Mohsen Joshanloo, professeur de psychologie rattachĂ© Ă  l’UniversitĂ© Keimyung et au Center for Wellbeing Science de l’UniversitĂ© de Melbourne en Australie, s’est intĂ©ressĂ© Ă  l’astrologie, une croyance populaire mais souvent dĂ©nigrĂ©e par les scientifiques. Il a pour cela utilisĂ© les donnĂ©es de 12 791 participants aux quatre dernières sessions de l’EnquĂŞte sociale gĂ©nĂ©rale, une grande enquĂŞte nationale reprĂ©sentative des adultes amĂ©ricains. MenĂ©e pĂ©riodiquement depuis 1972, elle recueille de nombreuses informations sur un large Ă©ventail de sujets, y compris les attitudes, les comportements et les opinions des rĂ©sidents amĂ©ricains.

Parmi les 12 791 volontaires, on retrouve une majoritĂ© de femmes, d’un âge moyen de 50 ans. Le chercheur a ensuite analysĂ© huit variables clĂ©s en fonction des signes du zodiaque de chacun, tirĂ©s des dates de naissance auto-dĂ©clarĂ©es. Ces huit variables liĂ©es au bien-ĂŞtre sont :

  • Le bonheur gĂ©nĂ©ral
  • Les symptĂ´mes dĂ©pressifs
  • La dĂ©tresse psychologique
  • La satisfaction au travail
  • La satisfaction financière
  • L’intĂ©rĂŞt pour la vie
  • La santĂ© gĂ©nĂ©rale
  • Le bonheur conjugal

Pour sept des huit variables, l’astrologie n’a aucun effet

En Ă©tudiant l’impact de l’astrologie sur ces variables, le Pr Joshanloo s’est aperçu qu’elle n’avait aucun effet sur sept d’entre elles. La seule exception Ă©tait l’insatisfaction financière, mais cet effet Ă©tait considĂ©rĂ© comme nĂ©gligeable. Pour asseoir ses rĂ©sultats, le scientifique a crĂ©Ă© une variable alĂ©atoire et l’a comparĂ©e Ă  celle des signes du zodiaque pour les mĂŞmes variables. « Les rĂ©sultats n’ont montrĂ© aucune diffĂ©rence significative entre les capacitĂ©s prĂ©dictives des signes du zodiaque et la variable alĂ©atoire. Cela suggère fortement que les signes du zodiaque ne prĂ©disent pas de manière significative le bien-ĂŞtre, et tout effet observĂ© Ă©tait probablement dĂ» au hasard » dĂ©taille le chercheur.

Article complĂ©mentaire   Les tortues marines de la cĂ´te adriatique: une mission de prĂ©servation en Italie

« Ces rĂ©sultats soulignent la nĂ©cessitĂ© urgente de sensibiliser davantage le public au manque de preuves scientifiques soutenant les croyances astrologiques grâce Ă  de solides initiatives d’Ă©ducation » conclut le Pr Joshanloo.

Un mythe persistant

MĂŞme si les rĂ©sultats de cette Ă©tude sont clairs, la croyance en l’astrologie persiste. Ă€ la radio, sur Internet ou dans leur magazine prĂ©fĂ©rĂ©, certaines personnes scrutent ou Ă©coutent avec attention les informations consacrĂ©es Ă  l’horoscope, espĂ©rant connaĂ®tre leur avenir en matière d’amour, d’argent, de santĂ© ou de travail, pour la journĂ©e, la semaine ou le mois.

En effet, l’astrologie (dont dĂ©coule l’horoscope) est une croyance qui lie les positions des planètes au moment de la naissance Ă  des traits de personnalitĂ© et Ă  des Ă©vĂ©nements de vie. Mais doit-on y croire ? Cette Ă©tude rĂ©cente invite Ă  la rĂ©flexion et Ă  une prise de conscience sur l’absence de fondement scientifique de telles croyances.

Une fascination intemporelle

L’astrologie a toujours fascinĂ©. Depuis l’AntiquitĂ©, les civilisations se sont tournĂ©es vers les Ă©toiles pour y trouver des rĂ©ponses aux questions existentielles. Que ce soit les Égyptiens, les Grecs ou les Babyloniens, tous ont dĂ©veloppĂ© des systèmes astrologiques complexes pour tenter de comprendre le monde qui les entoure. Aujourd’hui encore, cette fascination pour les astres et leurs prĂ©tendues influences reste vivace.

Cependant, notre Ă©poque moderne se caractĂ©rise Ă©galement par une approche plus critique et scientifique des phĂ©nomènes. Les Ă©tudes comme celle de Mohsen Joshanloo nous rappellent l’importance de ne pas se laisser emporter par des convictions non fondĂ©es et de toujours rechercher des preuves tangibles et vĂ©rifiables.

Article complĂ©mentaire   Le CHU Estaing organise une journĂ©e de dĂ©pistage du cancer du col de l'utĂ©rus

La psychologie et les croyances populaires

La psychologie s’intĂ©resse depuis longtemps aux croyances populaires et Ă  leur impact sur la vie des individus. L’astrologie en fait partie, et les chercheurs cherchent Ă  comprendre pourquoi elle exerce une telle influence sur certaines personnes. Plusieurs hypothèses peuvent ĂŞtre avancĂ©es : la recherche de sens, le besoin de rĂ©confort face Ă  l’incertitude, ou encore l’effet Barnum, qui fait que les gens ont tendance Ă  trouver des descriptions gĂ©nĂ©rales très prĂ©cises pour eux-mĂŞmes.

L’Ă©tude de Joshanloo vient ainsi s’ajouter Ă  un corpus de recherches qui remettent en question ces croyances populaires et invitent Ă  une approche plus rationnelle et scientifique. En mettant en lumière l’absence de lien entre les signes du zodiaque et le bien-ĂŞtre, elle encourage une prise de conscience et une remise en question des idĂ©es reçues.

Conclusion : la science a parlé

En conclusion, cette Ă©tude menĂ©e par Mohsen Joshanloo nous offre une perspective Ă©clairante sur l’astrologie et ses prĂ©tendues influences. Les rĂ©sultats montrent clairement qu’il n’existe aucune preuve significative liant les signes du zodiaque au bonheur, Ă  la santĂ© ou Ă  la satisfaction. Seule une lĂ©gère exception pour l’insatisfaction financière a Ă©tĂ© observĂ©e, mais elle reste nĂ©gligeable.

Cette découverte est une invitation à réfléchir de manière critique et à ne pas se laisser emporter par des croyances sans fondement scientifique. Alors, la prochaine fois que vous lirez votre horoscope, rappelez-vous que votre bien-être dépend probablement bien plus de vos actions et de vos choix que de la position des étoiles.

La science Ă©claire les Ă©toiles

En fin de compte, cet article nous rappelle l’importance de la science et de la recherche dans notre comprĂ©hension du monde. Les croyances populaires comme l’astrologie peuvent ĂŞtre fascinantes, mais elles ne doivent pas remplacer une approche rationnelle et fondĂ©e sur des preuves. La science Ă©claire les Ă©toiles, nous invitant Ă  regarder au-delĂ  des mythes et Ă  embrasser la quĂŞte de la vĂ©ritĂ©.

Retour en haut